La Liberté
imageChèrs Libres

Pour commencer j'ai choisi pour vous des citations de liberté recueilli par le site la toupie, mais avant voici la définition de la liberté 

La liberté est l'état d'une personne ou d'un peuple qui ne subit pas de contraintes, de soumissions, 
de servitudes exercées par une autre personne, par un pouvoir tyrannique ou par une puissace étrangère. 
C'est aussi l'état d'une personne qui n'est ni prisonnière ni sous la dépendance de quelqu'un. 
La liberté peut être définie de manière positive comme l'
autonomie et la spontanéité d'une personne douée de raison. 
La liberté est la possibilité de pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux droits des autres et à la sécurité publique 
  
 les citations : 
  
"Renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme." 
Jean-Jacques Rousseau - 1712-1778 - Du Contrat Social - 1752 

"Un peuple est libre quand il ne peut être opprimé ni conquis, égal quand il est souverain, juste quand il est réglé par des lois."
 
Antoine de Saint-Just - 1767-1794 - L'esprit de la Révolution 

"La servitude consiste à dépendre de lois injustes ; la liberté de lois raisonnables." 
Antoine de Saint-Just - 1767-1794 - Théorie politique 

"Pas de liberté pour les ennemis de la liberté." 
Antoine de Saint-Just - 1767-1794 

"...l'homme est délaissé, parce qu'il ne trouve ni en lui, ni hors de lui une possibilité de s'accrocher. Il ne se trouve d'abord pas d'excuses. Si, en effet, l'existence précède l'essence, on ne pourra jamais expliquer par une référence à une nature humaine donnée et figée; autrement dit, il n'y a pas de déterminisme, l'homme est libre, l'homme est liberté, l'homme est condamné à être libre. Condamné, parce qu'il ne s'est pas créé lui-même, et par ailleurs cependant libre, parce qu'une fois jeté dans le monde, il est responsable de ce qu'il fait." 
Jean-Paul Sartre - 1905-1980 - L'existentialisme est un humanisme 

"La république n'entend plus faire de distinction dans la famille humaine. Elle n'exclut personne de son immortelle devise : liberté - égalité – fraternité." 
Victor Schoelcher - 1804-1893 - rapport Schoelcher, 1848 

"Les assassinats légaux n'empêchent pas le flot de la liberté de se soulever à de longs intervalles et d'entraîner toujours dans son impitoyable courant quelques-uns de ceux qui sont assez fous pour vouloir faire digue." 
Victor Schoelcher - 1804-1893 

"Toutes les libertés sont soeurs : le peuple français, en s'émancipant, devait émanciper les esclaves ; un des derniers devoirs pour la France, délivrée de la Monarchie, était d'en finir avec les hontes de l'esclavage." 
Victor Schoelcher - 1804-1893 

"Les limites de la liberté individuelle ne sont placées qu'au point où elle commencerait à nuire à la liberté d'autrui. C'est à la Loi à reconnaître ces limites et à les marquer." 
Emmanuel Joseph Sieyès - 1748-1836 - Préliminaire de la Constitution Française - 1789 

"Lénine, au Xe Congrès du Parti en 1921, a "mis le couvercle sur l’opposition", c’est-à-dire aboli toute liberté de critique entre communistes, toute démocratie intérieure, il a soumis le Parti à l’état de siège déjà imposé au pays." 
Boris Souvarine - 1895-1984 - Le stalinisme - 1972 

"La liberté ne peut être que toute la liberté ; un morceau de liberté n'est pas la liberté." 
Max Stirner - 1806-1856 - L'Unique et sa propriété - 1845 

"Il est remarquable que l'amour de la liberté suppose une haute idée de l'homme, et, en effet, l'argument le plus fort du despote est que les hommes font les fous dès qu'ils se sentent libres. C'est donc une chance rare pour vous, leur dit-on, d'être bien bâtonnés. Ce que j'admire, c'est qu'ils semblent quelquefois le croire." 
Emile Chartier, dit Alain - 1868-1951 - Propos - 12 octobre 1935 

"Amoureux et jaloux de la liberté humaine, et la considérant comme la condition absolue de tout ce que nous adorons et respectons dans l'humanité, je retourne la phrase de Voltaire, et je dis : Si Dieu existait réellement, il faudrait le faire disparaître."
 
Mikhaïl Bakounine - 1814-1876 - Dieu et l'Etat - 1882 

"L'homme n'est réellement libre qu'autant que sa liberté, librement reconnue et représentée comme par un miroir par la conscience libre de tous les autres, trouve la confirmation de son extension à l'infini dans leur liberté. L'homme n'est vraiment que parmi d'autres hommes également libres; et comme il n'est libre qu'à titre humain, l'esclavage d'un seul homme sur la terre, étant une offense contre le principe même de l'humanité, est une négation de la liberté de tous." 
Mikhaïl Bakounine - 1814-1876 - Catéchisme révolutionnaire 

"Revenu, achat de prestige et surtravail forment un cercle vicieux et affolé, la ronde infernale de la consommation, fondée sur l'exaltation de besoins dits "psychologiques", qui se différencient des besoins "physiologiques" en ce qu'ils se fondent apparemment sur le "revenu discrétionnaire" et la liberté de choix, et deviennent ainsi manipulables à merci." 
Jean Baudrillard - 1929-2007 - La Société de consommation - Denoël - 1970, page 99 

"Nous voyons que le corps, aujourd'hui, apparemment triomphant, au lieu de constituer encore une instance vivante et contradictoire, une instance de "démystification", a tout simplement pris le relais de l'âge comme instance mythique, comme dogme et comme schème de salut. Sa "découverte", qui fut longtemps une critique du sacré, vers plus de liberté, de vérité, d'émancipation, bref un combat pour l'homme contre Dieu, se fait aujourd'hui sous le signe de la resacralisation. Le culte du corps n'est plus en contradiction avec celui de l'âme : il lui succède et hérite de sa fonction idéologique." 
Jean Baudrillard - 1929-2007 - La Société de consommation - Denoël - 1970, page 212 

"Le temps libre, c'est peut-être toute l'activité ludique dont on le remplit, mais c'est d'abord la liberté de perdre son temps, de le "tuer" éventuellement, de le dépenser en pure perte. (C'est pourquoi dire que le loisir est "aliéné" parce qu'il n'est que le temps nécessaire à la reconstitution de la force de travail est insuffisant. L'"aliénation" du loisir est plus profonde : elle ne tient pas à sa subordination directe au temps de travail, elle est liée à l'impossibilité même de perdre son temps.)" 
Jean Baudrillard - 1929-2007 - La Société de consommation - Denoël - 1970, page 243 

"Je croirais vraiment à la liberté de la presse quand un journaliste pourra écrire ce qu'il pense vraiment de son journal. Dans son journal." 
Guy Bedos - né en 1934 - Journal d’un mégalo 

"La liberté consiste, non pas seulement dans le droit accordé, mais dans le pouvoir donné à l'homme d'exercer, de développer ses facultés, sous l'empire de la justice et sous la sauvegarde de la loi." 
Louis Blanc - 1811-1882 - Organisation du travail 

"Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence." 
Léon Blum - 1872-1950 - Nouvelles conversations de Goethe avec Eckermann 

"Il y a des prisons qui ont des barreaux, de solides barreaux qu'on voit et qu'on peut scier. Et celles qui en ont d'invisibles qu'on ne peut saisir et secouer de rage, tandis que souriant on vous dit: "Mais vous êtes libres, la porte est ouverte, vous pouvez sortir..." 
Claude Buffet - 1933-1972 - quelques mois avant d'être guillotiné - Cité dans "L'Animal judiciaire. Les écrits et la mort de Claude Buffet" de Thierry Lévy, publié en 1975 

"Si l'homme échoue à concilier la justice et la liberté, alors il échoue à tout." 
Albert Camus - 1913-1960 - Carnets 

"La liberté consiste à faire tout ce que permet la longueur de la chaîne." 
François Cavanna - né en 1923 - 4 rue Choron 

"Il est incontestable qu'une forme du libéralisme a permis la légitimation du capitalisme. Néanmoins, qu'on le veuille ou non, on ne peut pas ôter au libéralisme l'idée de liberté qu'il exprime. Les néolibéraux ont bien compris tout l'intérêt qu'ils avaient à abandonner le terme de "capitalisme" pour lui substituer celui de "libéralisme". Il est plus doux de se qualifier de "libéral", et de revendiquer abusivement les luttes émancipatrices liées au libéralisme philosophique des Lumières, que de se proclamer "capitaliste" et d'endosser toutes les horreurs et les collaborations aux pires totalitarismes de ce système. En jouant sur la perception des mots, les néolibéraux amalgament la tyrannie de l'argent et la liberté."
 
Vincent Cheynet - né en 1966 - Le choc de la décroissance - 2008, page 62 

"La "liberté de commerce" est tenue en grande estime par ceux qui espèrent l'emporter sur leurs concurrents, mais on admet qu'on ne la respecte pas quand les intérêts le dictent. De même, l'opposition au nationalisme économique (chez les autres) est quasiment un réflexe parmi les planificateurs à l'échelle mondiale. C'est devenu un thème majeur de la politique américaine, après que son propre recours au protectionnisme, aux succédanés aux importations et à d'autres méthodes "ultranationalistes" eut permis aux Etats-Unis de remporter la partie." 
Noam Chomsky - né en 1928 - L'An 501, la conquête continue - 1993 

"A l'absolutisme prétendu divin, qui, nécessairement interprété par les hommes, n’a jamais produit que l’oppression mortelle, l'écrasement de l’esprit, le massacre des corps -(…]- opposons l’heureuse liberté de la diversité humaine, avec ce que nous pouvons concevoir et faire de justice faillible dans des conflits d'égoïsme universel." 
Georges Clemenceau - 1841-1929 - Article du 14 juin 1899, paru dans Justice militaire en 1901 

"Il ne peut y avoir ni vraie liberté ni justice dans une société si l'égalité n'est pas réelle." 
Condorcet - 1743-1794 - Journal d'instruction sociale - 1793 

"Il n'est plus une insulte, une exaction, un égoïsme qui ne se proclame liberté individuelle, y compris la liberté de nuire. Toute contrainte étant devenue insupportable, même la présence de l'Etat, l'ensemble des libertés s'appelle le libéralisme." 
Armand Farrachi - Petit lexique d'optimisme officiel - Page 111 - Fayard - 2007 

"La liberté individuelle n'est nullement un produit culturel." 
Sigmund Freud - 1856-1939 - Totem et tabou - 1913 

"Les lois et les censures compromettent la liberté de pensée bien moins que ne le fait la peur. Toute divergence d'opinion devient suspecte et seuls quelques très rares esprits ne se forcent pas à penser et juger "comme il faut"." 
André Gide - 1869-1951 - Journal 1939-1949, 18 octobre 1944 

"Les journalistes ont presque toujours été corsetés dans un costume de contraintes. Au siècle dernier, la liberté de la presse appartenait déjà à ceux qui en possédaient une; pour les autres, c'étaient "silence aux pauvres !". Comment le professionnel de l'information a-t-il pu imaginer qu'un industriel allait acheter un moyen d'influence tout en s'interdisant de peser sur son orientation." 
Serge Halimi - Les nouveaux chiens de garde - 2005 - Page 68 

"La véritable liberté est indissociable de la protection des plus faibles. Le libéralisme à l'occidentale est synonyme d'esclavage pour la grande majorité des hommes, qu'ils soient citoyens des pays du Sud ou relégués dans les couches dévalorisées des pays du Nord." 
Albert Jacquard - né en 1925 - J'accuse l'économie triomphante - 1995 

"Etre libre, ce n'est pas avoir la capacité de faire n'importe quoi ; la liberté de l'individu seul sur une île n'a pas de contenu. Etre libre, c'est accepter des contraintes discutées en commun et auxquelles chacun se soumet au nom d'un objectif supérieur : la liberté de la parole est l'aboutissement des contraintes du langage." 
Albert Jacquard - né en 1925 - J'accuse l'économie triomphante - 1995 

"Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail." 
Jean Jaurès - 1859-1914 

"Le problème politique de l’humanité consiste à combiner trois choses : l’efficacité économique, la justice sociale et la liberté politique." 
John Meynard Keynes - 1883-1946 - Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie, 1936 

"On rencontre beaucoup d'hommes parlant de libertés, mais on en voit très peu dont la vie n'ait pas été principalement consacrée à se forger des chaînes." 
Gustave Le Bon - 1841-1931 - Hier et demain 

"L'homme est une marionnette consciente qui a l'illusion de la liberté." 
Félix Le Dantec, biologiste - 1869-1917 - Science et Conscience - 1908 

"Dans une société fondée sur le pouvoir de l'argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de "liberté", réelle et véritable." 
Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine - 1870-1924 - L’Organisation du parti et la Littérature du parti 

"C'est un fait absolument incontestable que, sans une liberté illimitée de la presse, sans une liberté absolue de réunion et d'association, la domination des larges masses populaires est inconcevable. [...] La liberté seulement pour les partisans du gouvernement, pour les membres d'un parti, aussi nombreux soient-ils, ce n'est pas la liberté. La liberté, c'est toujours la liberté de celui qui pense autrement." 
Rosa Luxemburg - 1870-1919 - La Révolution russe - 1918 

"Le domaine de la liberté commence là où s'arrête le travail déterminé par la nécessité." 
Karl Marx - 1818-1883 

"La liberté de la droite, c'est en réalité celle du renard et du poulailler." 
Pierre Mauroy - né en 1928 

"Le libéralisme n'a plus aucun rapport avec la liberté, et son principe de libre choix n'est qu'un leurre." 
Dominique Méda - Qu'est-ce que la richesse ? - 1999 

"Voici la lutte universelle : 
Dans l'air plane la Liberté ! 
A la bataille nous appelle 
La clameur du déshérité !... 
... L'aurore a chassé l'ombre épaisse, 
Et le Monde nouveau se dresse 
A l'horizon ensanglanté !"
 
Louise Michel - 1830-1905 - Le chant des captifs 

"Chacun cherche sa route ; nous cherchons la nôtre et nous pensons que le jour où le règne de la liberté et de l'égalité sera arrivé, le genre humain sera heureux." 
Louise Michel - 1830-1905 

"La seule liberté digne de ce nom est celle de travailler à notre propre bien de la manière qui nous est propre, pour autant que nous ne cherchions pas à en priver les autres ou à leur faire obstacle dans leurs efforts pour l'obtenir." 
J
ohn Stuart Mill - 1806-1873 - De la liberté - 1859 

"Il n'y a point encore de liberté si la puissance de juger n'est pas séparée de la puissance législative et de l'exécutrice."
 
Montesquieu - 1689-1755 - L'esprit des lois - 1748 

"La plus belle réussite d'un dandy est l'emploi de son temps, et non son argent. Car il méprise l'or dans lequel croupissent les bourgeois: son chef-d'oeuvre est sa liberté, l'acquisition de sa liberté." 
Michel Onfray - né en 1959 

"La liberté de conscience est fondée sur l'autonomie de jugement grâce à l'école de la République, la seule école vraiment libre, car elle s'ouvre gratuitement à tous les enfants du peuple, et n'a d'autre souci que de libérer les consciences humaines grâce à une culture universelle." 
Henri Pena-Ruiz, philosophe - MAIF infos septembre 2003 

"Pour construire un projet de société, n'ayons pas peur d'affirmer nos valeurs et dire que la liberté c'est l'émancipation." 
Henri Pena-Ruiz, philosophe - MAIF infos septembre 2003 

"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." 
Jacques Prévert - 1900-1977 - Spectacle - 1951 

"La politique est la science de la liberté." 
Pierre-Joseph Proudhon - 1809-1865 - Qu'est-ce que la propriété ? - 184

"L'histoire, si loin que nous remontons dans le passé, si diligemment que nous étudions autour de nous les sociétés et les peuples civilisés ou barbares, policés ou primitifs, l'histoire nous dit que toute obéissance est une abdication, que toute servitude est une mort anticipée ; elle nous dit que tout progrès s'est accompli en proportion de la liberté, de l'égalité et de l'accord spontané des citoyens. Tout siècle de découvertes, nous le savons, est un siècle pendant lequel le pouvoir religieux et politique se trouvait affaibli par les compétitions, et où l'initiative humaine avait pu trouver une brèche pour se glisser, comme une touffe d'herbes croissant à travers les pierres descellées d'un palais." 
Elysée Reclus - 1830-1905 - Evolution & Révolution - 2008, page 49 

"L'efficacité de la répression dans les régimes prétendument démocratiques tient d'abord à l'usage limité et proportionnel qui en est fait : trop de répression, ou une répression trop brutale en regard des faits reprochables aux dissidents que nous sommes, délégitimerait un régime supposé au service de tous et garant des libertés de chacun. Pour ne pas avoir à employer trop souvent la répression, le régime se livre à un travail permanent de légitimation de ses institutions, y compris répressives, qui vise à dissuader a priori la dissidence active. Des logiques inhérentes à l'économie de marché y concourent déjà : la précarisation des travailleurs, qui ne laissent guère de temps pour réfléchir, l'incitation permanent à la consommation, qui alimente l'endettement des ménages et les contraint à penser d'abord aux échéances à rembourser avant la contestation." 
Xavier Renou - Petit manuel de désobéissance civile, 2009, page 115 

Merci 
  
  
Source:http://www.toupie.org 


Vous devez être connecté pour poster des commentaires.
Connectez vous, ou si vous n'êtes pas inscrit, cliquez ici pour vous inscrire.